La salle des Gardes

C’est là que se tenait le corps de garde de la garnison. La porte ancienne qui en défend l’entrée est armée de plaques de fer cloutées, portant encore aujourd’hui des traces de carreaux d’arbalètes. Les quatre fenêtres existantes ont été percées au XVIème siècle. A l’origine, cette salle était éclairée par deux fenêtres étroites qui ont été bouchées au XVIème siècle. Les traces de l’une d’elle sont encore visibles de l’extérieur. La cheminée monumentale est gallo-romaine, elle provient d’une ancienne maison de la rue des Cloîtres à Vienne. La communication avec l’étage supérieur n’existe plus. salle

 

Site réalisé par SEVISUEL