SEPTEME : une ville fortifiée

La ville de Septème a été fortifiée à la fin du XIII ème par les Comtes de Savoie qui construisirent une enceinte de remparts mesurant près d’un kilomètre  et englobant les maisons de la ville, le château et les ruines du château fort.
A cette époque, Septème était un des enjeux de la lutte séculaire que se livraient la Maison de Savoie et les Etats du Dauphiné pour le contrôle de la région.

Les remparts de Septème

Les remparts sont percés de nombreuses meurtrières avec leurs appuis intérieurs. On peut apercevoir d’importants vestiges du chemin de ronde qui faisait le tour des remparts et ses  escaliers qui permettaient de rattraper les différences de niveau. Sur ces remparts, des traces de fenêtres, aujourd’hui bouchées, sont encore visibles : elles étaient destinées à éclairer les maisons de la ville accolées à l’enceinte. Au nord-ouest, une tour de guet permettait de surveiller la vallée.



La ville de Septème

La ville fortifiée était constituée de nombreuses maisons situées en particulier dans la partie nord du château. A une époque, plus de 400 personnes y habitaient. Là, devaient loger barbier, marchands, artisans cités au XVIIIème siècle encore. Dans la partie sud surélevée, près du vieux fort, se trouvait la chapelle Saint Julien, le Presbytère, un cimetière et quelques maisons qui pouvaient être des dépendances du château.
La cour intérieure du château actuel était la place du village, on y trouve encore l’ancien cachot  situé à côté d’un puits profond de 60 mètres.
Une route reliant Lyon à Beaurepaire traversait la ville en longeant le côté ouest du château. Cette route  rentrait dans l’enceinte par le portail nord actuel et en ressortait par le portail sud.

A partir du milieu du XVIème siècle, les châtelains de Septème ont racheté successivement toutes les maisons de la ville et ont fait passer la route à l’extérieur des remparts. La conciergerie est la seule maison qui reste de cette ancienne ville. Les dernières ont disparu à la fin du XIXème, début du XXème siècle, époque à laquelle a été créé le parc actuel. Les pierres récupérées ont servi à la construction du bâtiment des communs.

 

Site réalisé par SEVISUEL